La scission de l’UMP

Une droite en réanimation  Abonné

Publié le 29/11/2012
1354180626393257_IMG_94826_HR.jpg

1354180626393257_IMG_94826_HR.jpg

L’ANCIEN Premier ministre a consulté ses amis dans la soirée de mardi. Étrangement, M. Copé, à qui on demandait un nouveau vote et qui le refusait, en propose maintenant deux. Il est possible que son idée ouvre enfin le dialogue, mais la complexité du projet retardera la mise en place d’une solution. Les militants trouveront un espoir dans le fait que les deux rivaux continuent à se parler et que M. Sarkozy ait enfin réussi à imposer son autorité, laquelle, objectivement, passe plutôt par un soutien à M. Fillon.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte