Éditorial

Un SOS

Par
Jean Paillard -
Publié le 06/06/2019
Jean Paillard

Jean Paillard
Crédit photo : S. Toubon

C’est un caillou dans la chaussure d’Agnès Buzyn, comme pour la plupart de ses prédécesseurs. Mais, alors que le mouvement de grève atteint désormais 65 sites d’urgences et qu’une grande partie des personnels de ces services a observé 5 minutes de débrayage symbolique le 28 mai sur le coup de midi, la situation n’a jamais paru aussi tendue à l’accueil des hôpitaux. C'est un SOS que lance dans nos colonnes François Braun, patron du SAMU.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)