La montée de l’extrême droite

Un mouvement de panique  Abonné

Publié le 17/10/2013
1381999630463266_IMG_113523_HR.jpg

1381999630463266_IMG_113523_HR.jpg
Crédit photo : AFP

QUE LE FRONT l’emporte, fût-ce à Brignoles, où il ne fait pas ses premières armes et à l’occasion d’une cantonale, et vous pouvez compter sur le triomphalisme de ses militants, qui ont raison de penser aux élections municipales de l’année prochaine. Face à cette exubérance, la gauche et la droite auraient dû adopter un ton sobre.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte