Couurier des lecteurs

Tiers payant : on n’attrape pas des mouches avec du vinaigre

- Mis à jour le 12/07/2019

Résumons : dans nos cabinets de radiologie, nous avons, selon l’importance du site, entre 10 000 et 30 000 euros d’impayés. Notre seul interlocuteur est la Sécu ; et nos secrétaires, alors que l’on travaille à flux tendu, passent beaucoup de temps au téléphone et/ou sur internet pour recouvrer nos honoraires impayés. La situation n’est pas récente mais dans une période où nos bénéfices sont en chute, nous sommes las de faire le « banquier » de la Sécu ; nos comptables et banquiers commencent eux aussi à lasser…

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?