Une croissance insuffisante

Seule issue : la réduction des dépenses  Abonné

Publié le 11/10/2012
1350553035378269_IMG_90882_HR.jpg

1350553035378269_IMG_90882_HR.jpg
Crédit photo : S. TOUBON

SI LES RECETTES ne sont pas au rendez-vous en 2013, année décisive au terme de laquelle, selon l’engagement ardent du pouvoir, les déficits publics seront ramenés à 3 % du produit intérieur brut (PIB), c’est pour au moins deux raisons : la croissance ne dépassera pas les 0,4 % en 2013 et non de 0,8 % (paramètre adopté par le gouvernement, et les augmentations d’impôt, pourtant particulièrement lourdes, ne produiront pas le montant prévu.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte