La réforme à l’épreuve de la conjoncture

Rupture : le renoncement ?

Publié le 12/01/2009
- Mis à jour le 12/01/2009

TOUTES LES RÉFORMES du président ne sont pas bien inspirées. Celle des chaînes publiques, menée à la hussarde, est la moins convaincante. Elle est néanmoins maintenue, avec deux dispositions, la nomination du P-DG de France Télévisions par le pouvoir et la seconde coupure publicitaire accordée aux chaînes privées, qui font oublier l’essentiel, une suppression de la publicité sur les chaînes publiques (à partir de 20H30 pour commencer) qui est une des excellentes idées de M. Sarkozy.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?