Repères

Publié le 10/12/2008
- Mis à jour le 10/12/2008

- Chiffres : sur 40 millions d’automobilistes, 1 million présenteraient une inaptitude à la conduite, estime l’Académie de médecine ; un médicament sur 3 peut être à risque au volant.

- Aujourd’hui, la règle en vigueur veut que le reçu au permis déclare sur l’honneur avoir « une bonne santé » et un arrêté du 7 mai 1997, actualisé le 28 décembre 2005, fixe la liste des affections médicales incompatibles avec la conduite.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?