Tablettes, smartphones, télévision, consoles...

Quand les écrans entravent les interactions parents-enfants  Abonné

Par
Publié le 16/10/2020
Les écrans ne peuvent remplacer l'entourage de l'enfant d'un point de vue émotionnel, affectif et cognitif. Une table ronde organisée par l'Association française de pédiatrie ambulatoire (AFPA) et la Fondation pour l’Enfance a réaffirmé l’importance des interactions dans le développement du jeune enfant.
Un usage à ne pas bannir mais à limiter

Un usage à ne pas bannir mais à limiter
Crédit photo : Phanie

Dès la naissance, le nouveau-né est équipé pour interagir avec son entourage. Au fur et à mesure de son développement, il utilise son corps, ses yeux, ses mains pour communiquer avec les partenaires de son quotidien. « Pour progresser, il a besoin de partager ses émotions, son ressenti, ses attentes », souligne Emmanuel Devouche, maître de conférences à l'Université de Paris, laboratoire Psychopathologie et processus de santé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte