Une politique du bord de l’abîme

Poutine, danger mondial  Abonné

Publié le 05/05/2014
1399252279519516_IMG_128850_HR.jpg

1399252279519516_IMG_128850_HR.jpg
Crédit photo : AFP

Les Ukrainiens n’ont pas les moyens militaires de déloger les milices qui envahissent les villes de l’Est et en prennent le contrôle. Les militaires loyalistes dépêchés vers les points chauds enregistrent des pertes et sont facilement repoussés. Une à une, les villes tombent aux mains des pro-Russes, ce qui va compliquer, peut-être même rendre impossibles les élections générales prévues pour le 25 mai. Poutine veut empêcher le scrutin parce qu’il sait que le ralliement d’une majorité d’Ukrainiens à la Russie n’est pas assuré.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte