Rencontre chercheurs patients

Pour aller ensemble vers de nouveaux traitements  Abonné

Publié le 10/12/2012

LA MANIFESTATION démarrait à 9h30. À neuf heures, la quinzaine de malades souffrant de la SEP était déjà dans le hall de l’Institut Albert Bonniot, Centre de Recherche INSERM U823 et Université Joseph Fourier où travaille l’équipe Immunologie Analytique des Pathologies Chroniques de Patrice Marche, hôte de la rencontre à Grenoble. Malgré les difficultés - deux d’entre eux étaient en fauteuil - certains patients sont venus de loin, de la région Stéphanoise, de la Bourgogne, du Lyonnais. La manifestation était de toute évidence importante pour eux. Pourquoi ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte