EDITORIAL

Pendant les travaux, prière de continuer de soigner  Abonné

Publié le 10/09/2012

À l’agenda du gouvernement, la santé n’attend pas l’automne. Et voilà comment, à peine rentrés de vacances, vous avez, assourdis par le bruit des marteaux-piqueurs, découvert les grues et les tranchées. Petite visite de chantier – port du casque et du stéthoscope obligatoire. Deux terrains sont à ce jour bien éventrés : celui de l’hôpital, où l’on travaille à ciel ouvert à la définition d’un « pacte de confiance » qui tournera la page HPST ; celui de la ville, où le « tact et mesure » est en réfection.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte