Le point de vue du Dr Hervé Boissin

Offrir les conditions d’un exercice serein à nos jeunes médecins devrait être une priorité des pouvoirs publics

Publié le 06/12/2018
Dr Hervé Boissin

Dr Hervé Boissin
Crédit photo : DR

Insultes proférées au motif d’un temps d’attente trop long, menaces physiques lancées au médecin ou ses proches pendant un rendez-vous, coups portés, parfois armés, après un refus de prescription… Qu’il s’agisse d’agressions commises lors de visites à domicile, aux abords du cabinet médical, au sein de l’hôpital, plus de 1 000 agressions de médecins ont été rapportées au Conseil national de l’Ordre des médecins l’année dernière.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?