Obligation vaccinale, un bilan mitigé en Italie  Abonné

Par
Ariel F. Dumont -
Publié le 10/01/2020

Contrairement à la France où onze vaccins sont obligatoires chez le nourrisson, le ministère de la Santé italien a revu l’obligation vaccinale à la baisse en retirant les méningocoques B et C de sa liste.

Une augmentation du taux de 3 à 7 % au niveau national

Une augmentation du taux de 3 à 7 % au niveau national
Crédit photo : Phanie

En Italie, dix vaccins sont désormais obligatoires depuis juillet 2017 pour l’inscription en collectivité des enfants transalpins (rougeole, rubéole, méningite, diphtérie, poliomyélite, tétanos, coqueluche, hæmophilus B, oreillons et varicelle). Deux ans et demi après l’adoption de cette décision musclée pour faire progresser les couvertures vaccinales jugées insuffisantes, le bilan est en demi-teinte.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte