À Mayotte, la pression migratoire déstabilise une offre déjà fragile  Abonné

Publié le 27/06/2013

C’EST PEU DIRE que le département de Mayotte souffre des inégalités sociales et de santé : 92 % de ses 212 000 habitants vivent sous le seuil de pauvreté métropolitain. Des maladies comme le béribéri ou le scorbut réapparaissent, la mortalité infantile est quatre fois celle de la métropole.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte