L’impact sanitaire des épisodes de froid peut être mieux contrôlé  Abonné

Publié le 22/01/2013
1358790630403661_IMG_97330_HR.jpg

1358790630403661_IMG_97330_HR.jpg
Crédit photo : AFP

Si aucun impact sanitaire « notable » du froid n’a été observé durant l’hiver 2010-2011, les épisodes de neige/verglas ont toutefois été accompagnés d’une nette augmentation des traumatismes, essentiellement des chutes, indique une étude publiée dans le « Bulletin Épidémiologique Hebdomadaire » (BEH).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte