Antennes mobiles de psychiatrie précarité

L’hébergement est au cœur du soin  Abonné

Publié le 25/09/2012
1348535821373636_IMG_89906_HR.jpg

1348535821373636_IMG_89906_HR.jpg
Crédit photo : S Toubon

COMMENT se débrouillent les soignants en santé mentale pour assurer l’accès aux soins des populations précaires, désocialisées, errantes, migrantes, souffrantes mais rétives à toute prise en charge ? Peut-on soigner un SDF schizophrène, alcoolique et hostile à toute approche d’un psychiatre ? Comment assurer la chimiothérapie d’un migrant sans papiers atteint d’une leucémie qui n’accepte qu’au prix d’âpres négociations de rester dans son foyer d’hébergement ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte