Des médecins tunisiens racontent la révolution

L’espoir d’une vie meilleure  Abonné

Publié le 04/02/2011
1296785549224071_IMG_53344_HR.jpg

1296785549224071_IMG_53344_HR.jpg
Crédit photo : DR

1296785545224058_IMG_53346_HR.jpg

1296785545224058_IMG_53346_HR.jpg
Crédit photo : AFP

1296785548224060_IMG_53345_HR.JPG

1296785548224060_IMG_53345_HR.JPG
Crédit photo : DR

LA COLÈRE grondait depuis plusieurs mois parmi les professionnels de santé. En décembre, les médecins hospitalo-universitaires ont fait grève deux jours, et menacé de boycotter le concours d’agrégation. Le 14 janvier, la grève nationale mobilise tous les hôpitaux. Cinq mille personnes manifestent devant le ministère de la Santé. À Tunis, toute la rue réclame le départ du président : acculé, Ben Ali s’enfuit.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte