Un enjeu de soin et de recherche

Les vieux, trop silencieux ou inaudibles  Abonné

Publié le 30/05/2012
1338366389351956_IMG_84563_HR.jpg

1338366389351956_IMG_84563_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

QUI SONT LES VIEUX ? Tant que l’on ne souffre pas « de vieillesse », les vieux sont toujours les autres, remarque Véronique Fournier, directrice du Centre d’éthique clinique : « on est toujours le jeune de quelqu’un ». « La vieillesse a de multiples visages : c’est avant tout une perception subjective », poursuit-elle. C’est sans doute une des raisons pour lesquelles leur parole semble inaudible.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte