Les urgentistes et l'Ordre en émoi après le décès d'une jeune femme moquée lors de son appel au SAMU

Par
Martin Dumas Primbault -
Publié le 09/05/2018
Hopital civil de Strasbourg

Hopital civil de Strasbourg
Crédit photo : S. Toubon

Les faits remontent au 27 décembre dernier. Naomi Musenga, une jeune femme de 22 ans se plaint de maux de ventre et appelle les pompiers avant d'être redirigée vers le SAMU. Les deux opératrices – celle des pompiers et celle du SAMU – se moquent ouvertement de la jeune femme et négligent son appel. Elle décédera quelques heures plus tard. Il aura fallu cinq heures au SAMU pour prendre en charge cette patiente, selon les informations de l'AFP. Une fois admise à l'hôpital, on lui découvre un infarctus. Elle est transférée en réanimation avant de décéder à 17 h 30.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?