Au 21 e congrès de la fédération des praticiens de santé (FPS)

Les praticiens à diplôme hors Union européenne (PADHUE) inquiets pour leur avenir  Abonné

Par
Publié le 23/11/2017

« Je me suis présenté trois fois au concours de la liste A – réservée aux nouveaux arrivants sur le territoire – et je ne l'ai pas eu. Que va-t-on devenir après le 31 décembre 2018 si on ne peut plus travailler ? »

La question de ce praticien attaché associé anesthésiste-réanimateur, samedi dernier, lors du 21e congrès de la fédération des praticiens de santé (FPS) où se sont retrouvés 80 praticiens à diplôme hors Union européenne (PADHUE) résume la situation de ces professionnels de santé. 

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte