Les jeunes étrangers et leur santé  Abonné

Publié le 04/05/2015

Depuis la mi-mars, une trentaine de jeunes étrangers campent devant les locaux de la PAOMIE chaque nuit. Une solution extrême qui rend visible leur situation administrative et sanitaire des plus précaires. « Actuellement, nous soutenons et accompagnons une centaine de jeunes sur Paris », explique Brann du Senon, fondateur du 115-du-Particulier très investi au sein du collectif 127, qui regroupe associations et individus pour venir en aide aux jeunes étrangers.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte