Tiers payant

Les centres de santé regrettent la censure partielle  Abonné

Publié le 28/01/2016

À contre-courant des médecins libéraux, la Fédération nationale des centres de santé (FNCS, qui réunit les gestionnaires) accueille avec réserve la censure par le Conseil constitutionnel du tiers payant généralisé intégral en ville à l’horizon 2017.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte