L’ordonnance santé du candidat du MoDem

L’empathie de Bayrou pour les médecins "démoralisés"  Abonné

Publié le 15/02/2012
1329272291323787_IMG_77429_HR.jpg

1329272291323787_IMG_77429_HR.jpg
Crédit photo : AFP

DANS son premier grand discours de campagne sur la solidarité, prononcé à la Maison de la Chimie à Paris, François Bayrou a levé le voile sur son projet santé expliquant que, sur ce thème, « ni l’équilibre ni l’équité ne sont aujourd’hui garantis ». « Rien ne justifie que notre système de santé, excellent, coûte 12 % du PIB avec des médecins et des professionnels de santé moins bien payés que leurs confrères des pays comparables, une grande insatisfaction des professionnels et, assez souvent, des difficultés croissantes pour les patients », accuse le candidat du MoDem.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte