Persistance du « Hollande-bashing »

Le mépris pour la fonction  Abonné

Publié le 27/11/2014
1417054283566492_IMG_142140_HR.jpg

1417054283566492_IMG_142140_HR.jpg
Crédit photo : AFP

Non seulement les ouvriers présents sur le site n’ont pas eu de mots assez humiliants pour décrire sa visite sous bonne garde (« il est venu comme un rat, sans nous voir »), mais son ex-ministre de la Culture, Aurélie Filipetti, élue de la région,s’est livrée dans les médias à un procès à charge contre le chef de l’État, cédant souvent à un lyrisme d’avocate emportée par sa cause. Ce n’est nullement surprenant chez une femme qui a décidé de ne plus faire partie du gouvernement Valls après l’éviction d’Arnaud Montebourg et de Benoît Hamon.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte