Alerte au Méningocoque C dans le Finistère

Le HCSP demande de renforcer la vaccination sur tout le territoire  Abonné

Publié le 31/10/2012
1351649806384862_IMG_92736_HR.jpg

1351649806384862_IMG_92736_HR.jpg

1351649805384811_IMG_92730_HR.jpg

1351649805384811_IMG_92730_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

1351649806384858_IMG_92732_HR.jpg

1351649806384858_IMG_92732_HR.jpg
Crédit photo : AFP

FACE AU NOMBRE anormalement élevé de cas d’infections invasives méningococciques du sérogroupe C (IIM C) constaté depuis le début de l’année dans le Finistère, le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) prône un changement provisoire de la stratégie vaccinale dans le département. Dans un avis publié la semaine dernière, le HCSP recommande ainsi qu’une « vaccination méningococcique C conjuguée soit proposée de manière transitoire (...) aux jeunes nourrissons âgés de 2 à 11 mois » avec « deux doses espacées de deux mois » et un rappel la seconde année.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte