Ménopause et ostéoporose

Le grand retour des fractures  Abonné

Par
Publié le 20/10/2016
osteo

osteo
Crédit photo : PHANIE

De 2010 à 2014, la prescription d’anti-ostéoporotiques a reculé de 10 % avec seulement 800 000 femmes traitées en 2014 alors que la Haute Autorité de santé (HAS) évalue à 3 millions le nombre de femmes ostéoporotiques. Pendant cette même période, le nombre de prescriptions de densitométrie osseuse a diminué d’environ 6 % par an. De plus, ce recul s’aggrave au fil du temps

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte