Benoît Resch, gynécologue-obstétricien au CHU de Rouen

À l’aide des femmes excisées  Abonné

Publié le 08/03/2011
1304090903227458_IMG_54186_HR.jpg

1304090903227458_IMG_54186_HR.jpg
Crédit photo : CHU DE ROUEN

1304090904232525_IMG_55397_HR.jpg

1304090904232525_IMG_55397_HR.jpg

LE QUOTIDIEN DU MÉDECIN - Quelle est l’origine de la création de cette unité?

BENOÎT RESCH - En 2007, un colloque organisé en Haute-Normandie sur le thème de l’excision a été le point de départ d’un regroupement de médecins qui se sont mobilisés pour informer les femmes sur l’excision dans les maternités. La Haute-Normandie est la deuxième région de France qui compte le plus de femmes excisées, du fait de sa population de migrants (Mali, Sénégal, Mauritanie et, plus récemment, Nigeria, régions où l’excision est très fréquente).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte