Déchéance, travail, Europe

La stratégie du temps perdu  Abonné

Par
Publié le 21/03/2016
La stratégie du temps perdu

La stratégie du temps perdu
Crédit photo : AFP

François  Hollande revient de Bruxelles avec un accord scélérat qui accorde à la Turquie des privilèges insensés dans l'espoir incertain de ralentir l'immigration en Europe. Le chef de l'État, pour  montrer son indépendance, a durci les exigences européennes, ce qui s'est traduit par une tirade du président turc, Recep Yassip Erdogan, lequel, contre toute vraisemblance, a cru bon de déclarer qu'il n'y aurait pas de marchandage à Bruxelles.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte