Irène Frachon entendue par l’Assemblée nationale

La pneumologue assure avoir subi pressions et menaces de toute part  Abonné

Publié le 31/01/2011
1296464164222686_IMG_53024_HR.jpg

1296464164222686_IMG_53024_HR.jpg
Crédit photo : AFP

LE DR IRÈNE FRACHON, la pneumologue de Brest dont les travaux ont contribué au retrait du marché du Mediator, était interrogée mercredi dernier par les membres de la mission parlementaire de l’Assemblée nationale présidée par le député socialiste Gérard Bapt. En préambule à son intervention, la pneumologue a insisté pour déclarer ses liens d’intérêt avec certains laboratoires pharmaceutiques, comme Pfizer, Lilly et GSK pour qui elle travaille ponctuellement comme « investigateur ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte