La pharmacovigilance dans la tourmente  Abonné

Publié le 04/02/2013

RIEN N’Y AURA FAIT, ni les toutes récentes affaires sanitaires, ni la loi Bertrand qui renforce pourtant le dispositif de pharmacovigilance, ni la nouvelle ANSM (née sur les cendres de feu l’AFSSAPS). La pharmacovigilance semble une nouvelle fois prise en défaut, dans un pays qui pourtant a été jusqu’à inscrire le principe de précaution dans sa constitution.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte