Les syndicats avancent leurs pions dans l’entre-deux-tours

La médecine libérale « trois fois moins chère » que l’hôpital, souligne la FMF  Abonné

Publié le 27/04/2012
1335462130345477_IMG_83074_HR.jpg

1335462130345477_IMG_83074_HR.jpg
Crédit photo : S. TOUBON

LA FÉDÉRATION des médecins de France (FMF) a adressé aux finalistes de l’élection présidentielle son propre programme pour le prochain quinquennat. Sous le titre « ce que veut la FMF », le syndicat dirigé par le Dr Jean-Paul Hamon, médecin généraliste à Clamart, réclame à François Hollande et Nicolas Sarkozy la sauvegarde de la médecine libérale « ou ce qu’il en reste ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte