La HAS veut améliorer le parcours des femmes avant une césarienne programmée

Publié le 21/09/2012

La Haute Autorité de santé (HAS) poursuit son action en matière d’amélioration de la pertinence des soins en publiant un ensemble d’outils destinés à favoriser la mise en pratique de la recommandation concernant les « Indications de la césarienne programmée à terme » parue en mars 2012.

Destiné à l’ensemble de l’équipe médicale et paramédicale en charge du suivi de grossesse, le programme propose des exemples concrets pour améliorer chaque étape du parcours de la femme enceinte qui pourrait nécessiter une césarienne programmée à terme.

Ce document s’enrichira de nouveaux exemples de méthodes et d’outils au fur et à mesure du recueil des retours d’expérience. Dans cette perspective, ce programme d’analyse et d’amélioration des pratiques sera mis en œuvre selon des modalités en cours de définition avec le ministère en charge de la Santé, la Fédération française des réseaux de santé en périnatalité (FFRSP), le Conseil national des gynécologues obstétriciens (CNGOF) et le Conseil national des sages-femmes (CNSF). En région, les agences régionales de santé et les représentants professionnels seront les acteurs de son déploiement.

S. H.

Source : lequotidiendumedecin.fr