Fin de la guerre des chefs

La droite se ressaisit  Abonné

Publié le 04/07/2013
1372900332445308_IMG_108417_HR.jpg

1372900332445308_IMG_108417_HR.jpg
Crédit photo : AFP

LES DÉTENTEURS de cartes UMP seraient plus de trois cent mille. Quatre-vingt mille ont voté dimanche dernier, soit environ un quart. Néanmoins, des majorités fortes se sont dégagées contre une nouvelle élection du président du parti, ce qui serait une victoire pour Jean-François Copé si François Fillon n’avait apporté son consentement. L’ancien Premier ministre s’est résigné à l’idée qu’il pouvait faire campagne (dès aujourd’hui) sans tenir les rênes du parti. Il mesure en outre les dommages causés à sa crédibilité par la terrible dispute qui l’a opposé en décembre dernier à M.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte