Hollande et la Sécu : « abus et excès », kézako ?  Abonné

Publié le 09/01/2014

François Hollande, lors de ses vœux télévisés, a jeté un pavé dans la mare en assurant que la Sécurité sociale devait maintenant en finir avec les « excès » et les « abus ». Ce discours est assez nouveau pour un homme de gauche. Mais pour que cette affirmation présidentielle devienne une feuille de route précise, il conviendra d’expliciter les choses. L’assurance-maladie est-elle la principale branche concernée ? S’agit-il de faire le tri dans la pharmacopée remboursée ? De traquer la fraude ? De réduire les arrêts de travail inutiles, certaines prescriptions ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte