Air France sous pression

Faut-il acheter français ?  Abonné

Publié le 17/06/2011
1308273143263569_IMG_63197_HR.jpg

1308273143263569_IMG_63197_HR.jpg
Crédit photo : AFP

L’INITIATIVE de M. Carayon a fait florès. Le secrétaire d’État au Commerce extérieur, Pierre Lellouche, entend rencontrer le P-DG d’Air France incessamment. Il a de bonnes raisons. La France est en Europe et n’est contrainte de respecter les règles du libre-échange qu’au sein de l’Union européenne. Elle a des problèmes industriels et d’emploi.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte