Et si, demain, les médecins prescrivaient des « applis » ?  Abonné

Publié le 24/04/2014
1398302180517246_IMG_128256_HR.jpg

1398302180517246_IMG_128256_HR.jpg
Crédit photo : DR

Il existe aujourd’hui 100 000 « applis » dédiées à la santé et au bien-être. Et si les médecins devaient les prescrire comme des médicaments ? Les professionnels du secteur mobile sont convaincus que ce jour est proche. La majorité de ces programmes pour smartphone (ou tablette) propose aux usagers lambda de vérifier par le truchement de leur téléphone l’impact de l’environnement sur leur santé. D’autres s’adressent aux patients atteints de maladie chronique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte