En Israël, le budget de la Santé contribue à l’« effort de guerre »  Abonné

Publié le 02/09/2014

Le gouvernement israélien va se soumettre à une cure d’austérité pour éponger le coût de la guerre dans la bande de Gaza. Dès l’année en cours, tous les ministères sont touchés par les coupes budgétaires, sauf celui de la Défense.

Pour chiffrer le coût de la guerre, le chiffre de trois, voire quatre milliards de dollars (entre 2,28 et 3 milliards d’euros) a été avancé ; la Défense a par ailleurs demandé une rallonge du même montant pour réapprovisionner les stocks de munitions ou le système de défense anti-missiles.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte