SOS Urgence médico-psycho-sociale

Des médecins à l’écoute de la détresse  Abonné

Publié le 04/03/2013
1362395286414521_IMG_100227_HR.JPG

1362395286414521_IMG_100227_HR.JPG
Crédit photo : Thierry Mouret

1362395280414511_IMG_100228_HR.jpg

1362395280414511_IMG_100228_HR.jpg
Crédit photo : Thierry Mouret

HÔPITAL NECKER, Samu de Paris. Quelque 8 assistants de régulation médicale, casque sur les oreilles, reçoivent les appels de Parisiens en détresse. Seulement 10 % d’entre eux ont besoin d’une équipe de réanimation. Pour le reste, les permanenciers envoient des urgentistes, des généralistes, une ambulance, ou encore les pompiers, un taxi, voire un hélicoptère. Durée moyenne de l’appel : de 1 à 1,30 minute.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte