Benzodiazépines : Informer sur les effets aussi bien thérapeutiques qu’indésirables, dit l’Académie

Publié le 29/06/2015

L’Académie nationale de médecine juge que la surconsommation de benzodiazépines en France « oblige au respect de certaines recommandations ». En avril 2015, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a choisi de promouvoir plusieurs actions pour lutter contre cette surconsommation, rappelle l’Académie dans un communiqué publié ce lundi. Mais cette dernière souligne que face au « caractère volontiers négatif du message délivré sur les benzodiazépines, mettant en avant les effets indésirables réels (...), une information sur les effets thérapeutiques est aussi nécessaire qu’une information sur les inconvénients ». L’académie rappelle ainsi les indications des benzodiazépines.

Cet avis coïncide avec la publication, par la Haute Autorité de Santé (HAS), du rapport de réévaluation du service médical rendu des benzodiazépines – maintenu comme « important » dans l’indication de l’anxiété, mais devant cependant rester une « solution temporaire », précise l’instance. La HAS a également publié une fiche mémo pour « aider les médecins à proposer une stratégie d’arrêt progressif des benzodiazépines, que ce soit dans l’anxiété ou dans l’insomnie ».

C. W

Source : lequotidiendumedecin.fr