Le Conseil d’État valide le rejet de l’HTA des ALD

Appel à un rétropédalage gouvernemental  Abonné

Publié le 05/11/2012
1352114906385677_IMG_92902_HR.jpg

1352114906385677_IMG_92902_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

DEPUIS le décret du 24 juin 2011 du ministère de la Santé, l’hypertension artérielle sévère ne figure plus dans la liste des affections de longue durée. Le gouvernement de l’époque justifiant cette décision par le fait que l’HTA sévère est la « seule ALD à constituer un facteur de risque et non une pathologie avérée ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte