Acné et contraception  Abonné

Par
Christine Fallet -
Publié le 19/12/2016

Compte tenu du risque accru de maladie thrombo-embolique veineuse sous pilule de troisième ou quatrième génération, la contraception d’une femme acnéique repose en première intention sur le lévonorgestrel et en seconde intention sur le norgestimate.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte