740 millions d’euros pour faire le deuil de Tchernobyl  Abonné

Publié le 19/04/2011

VINGT-CINQ ANS APRÈS, la centrale de Tchernobyl n’appartient pas au passé et inquiète encore la communauté internationale. Construite à la va-vite en 1986, l’enceinte de confinement en béton recouvrant son réacteur accidenté se fissure. Une nouvelle enceinte en acier doit en principe voir le jour en 2015. La construction de ce sarcophage de 108 mètres de haut et 20 000 tonnes coûte cher. Très cher : 1,5 milliard d’euros. Si les travaux ont débuté à la fin de l’année dernière, les autorités ukrainiennes manquent encore de 740 millions d’euros pour les mener à leur terme.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte