Vos anecdotes de consultation

Vacances et patiente perdues

Publié le 06/08/2018
12-vacances

12-vacances
Crédit photo : PHANIE

Une patiente de 50 ans, en très bon état général, enseignante dans un lycée, me réclame un arrêt de travail de deux semaines.

Je lui réponds qu'il n'y a aucun motif médical pour justifier un tel arrêt de travail.

Elle insiste avec des arguments fallacieux et je reste sur ma position. C'est alors qu'elle finit par m'avouer que « l'été dernier, elle s'est occupée de sa mère malade et qu'elle n'a pas pu partir en vacances, ce qui fait qu'un arrêt de travail l'arrangerait bien pour rattraper une partie des vacances perdues ».

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?