Développement professionnel continu

L’ANFH devrait gérer les cotisations de 30 000 praticiens hospitaliers  Abonné

Publié le 12/12/2012

OBLIGATOIRE pour l’ensemble des médecins, le développement professionnel continu (DPC) va prendre de l’ampleur en 2013 en ville et à l’hôpital. Les commissions médicales d’établissement (CME) de 367 établissements sanitaires publics avaient accepté, en milieu de semaine dernière, de confier la gestion du DPC de leurs praticiens à l’Association nationale pour la formation permanente du personnel hospitalier (ANFH).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte