Vos anecdotes de consultation

La médecine, c'est nul

Publié le 07/08/2018
5-peinture

5-peinture
Crédit photo : PHANIE

Externe de garde aux urgences, vers 2 heures du matin en période de canicule, une patiente d'une soixantaine d'années se présente pour anosmie.

En allant la voir, elle m'explique que ses voisins refont leur appartement et que les odeurs de peinture ont imprégné son propre appartement. Elle me demande donc si je peux lui prescrire un traitement pour ne plus sentir les odeurs de peinture…

Je lui ai donc expliqué qu’un traitement supprimant l'odorat n'existait pas !

Elle est partie déçue par la nullité de la médecine…

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)