Exercice libéral : Besançon mise sur les stages  Abonné

Publié le 18/10/2012

OBLIGATOIRE depuis 1997, le stage d’initiation en médecine générale pendant le 2e cycle reste très inégalement mis en place. L’Association nationale des étudiants en médecine de France (ANEMF) relevait récemment que seulement la moitié des carabins y ont accès (Le Quotidien du 7 mars 2012). « Sur les 36 UFR de France, 25 ne permettent pas à l’ensemble de leurs étudiants de réaliser ce stage. Et, parmi les facultés, la moitié propose un stage d’une durée inférieure à celle d’un stage hospitalier habituel », précise l’ANEMF.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte