Covid-19 : l’EMA déconseille l'ivermectine en dehors des essais cliniques

Par
Publié le 23/03/2021

Crédit photo : AFP

« Les preuves actuellement disponibles ne sont pas suffisantes pour soutenir l’utilisation de l’ivermectine dans le Covid-19 en dehors des essais cliniques », a indiqué l’Agence européenne des médicaments (EMA), dans un communiqué.

Approuvée en Europe dans différentes indications*, l’ivermectine est actuellement promue sur les réseaux sociaux comme un traitement potentiel contre le Covid-19, malgré l’alerte de l’Ordre des médecins. Mais, « l’EMA n’a reçu aucune demande pour une telle utilisation », est-il souligné. Seules la République tchèque et la Slovaquie ont autorisé son utilisation temporaire dans le cadre du Covid-19 « dans le cadre de leur législation nationale ».

D’autres essais cliniques nécessaires

L’Agence n’en a pas moins examiné les « dernières preuves » disponibles sur l’utilisation de l’ivermectine pour la prévention et le traitement du Covid-19. En laboratoire, des études « ont montré que l’ivermectine pouvait bloquer la réplication du SARS-CoV-2, mais à des concentrations d’ivermectine beaucoup plus élevées que celles obtenues avec les doses actuellement autorisées », explique l’EMA.

Elle estime que le risque de toxicité des doses plus élevées « nécessaires pour obtenir des concentrations d’ivermectine dans les poumons efficaces contre le virus » ne peut être exclu. L’utilisation ne peut ainsi pas être recommandée en dehors des essais cliniques contrôlés, juge l’EMA.

Quant aux essais cliniques, pour la plupart « de petite taille », ils affichent des schémas posologiques différents et parfois le recours à d’autres médicaments. Surtout, leurs résultats sont « variés », « certaines études ne montrant aucun bénéfice et d’autres rapportant un bénéfice potentiel ». Les preuves ne sont ainsi « pas suffisantes », tranche l’EMA, invitant à réaliser d’autres « études randomisées bien conçues » pour « tirer des conclusions sur l’efficacité et l’innocuité du produit dans la prévention et le traitement du Covid-19 ».

* L'ivermectine est actuellement approuvée pour une utilisation en comprimés pour le traitement de certaines parasitoses, en préparation cutanée pour le traitement d'affections cutanées telles que la rosacée, et en santé animale contre les parasites internes et externes.


Source : lequotidiendumedecin.fr