Après un ressenti négatif en consultation, 60 % des patients ont déjà cherché un nouveau médecin

Par Sophie Martos
Publié le 15/02/2019
- Mis à jour le 15/07/2019

Près d'un patient sur deux estime que leur médecin n'est pas assez attentif en consultation, selon une étude en ligne* réalisée auprès d'un millier de patients européens et américains par Zavamed, société spécialisée dans la téléconsultation et le téléconseil international notamment en santé sexuelle. « Notre étude s'intéresse à la façon dont les patients perçoivent le désintérêt que peuvent montrer certains médecins pour leurs problèmes médicaux et à ce qui fait qu'au cours d'une consultation, ils ont l'impression que leur praticien minimise ces problèmes », précise la société.

Parmi les motifs conduisant au ressenti d'une mauvaise prise en charge (ou négligente), 14 % des femmes et 9 % des hommes jugent que les praticiens les traitent de façon infantilisante, « comme si [ils] ne savaient pas de quoi [ils] parlaient ». 10 % des femmes et 15  % des hommes pensent que les praticiens n'ont pas essayé de comprendre leur situation.

Les femmes se sentent moins bien considérées en tant que patientes : 19 % d'entre elles (contre 15 % des hommes) estiment que leur médecin n’a pas « répondu à leurs attentes » et n’a pas résolu leurs problèmes en consultation. À cet égard, un peu plus de 8 % du panel considère que les praticiens « ne prennent pas le temps » de répondre à leurs interrogations. « Le sentiment semble s'accentuer lorsqu'il s'agit de santé intime, souligne la société. 11 % des femmes ont déjà eu l'impression que leur douleur n'était pas prise au sérieux lors d'une consultation médicale. » 

Conséquences d'un ressenti négatif : selon cette étude, 60 % des personnes interrogées... ont déjà cherché un nouveau médecin après le vécu d'une mauvaise prise en charge. « Ce résultat va dans le sens de l’empowerment des patients, affirme l'étude. Ces derniers n’hésitent plus à agir et à exercer leur libre choix en fonction de l’avis qu’ils se font des praticiens. » 

* Pour cette étude, Zava a collecté les réponses de 1000 Européens et Américains, concernant leurs expériences chez le médecin, à propos de leur santé générale et sexuelle.