VIH : des anticorps neutralisants à large spectre ont permis un arrêt des antirétroviraux pendant 5 mois et demi

Par
Publié le 28/09/2018
vih traitement

vih traitement
Crédit photo : PHANIE

Une durée médiane de 21 semaines sans traitement antirétroviral, et même plus de 30 semaines pour certains, c'est le répit gagné par 11 patients infectés par le VIH, grâce à l'injection d'anticorps neutralisant à large spectre (bNAbs). Ce résultat a été publié dans « Nature » par les Pr Michel Nussenzweig et Marina Caskey du laboratoire d'immunologie moléculaire de l'université Rockefeller associés au Dr Florian Klein de l'institut de virologie de l'hôpital universitaire de Cologne.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)