Une grossesse retarderait de 3 ans l'apparition des symptômes de la sclérose en plaques  Abonné

Par
Publié le 15/09/2020

Crédit photo : PHANIE

Le fait d'avoir déjà eu une grossesse est associé à la survenue plus tardive des premiers symptômes de la sclérose en plaques (SEP) chez les femmes. C'est ce que montre une étude de cohorte multicentrique parue dans le « JAMA Neurology ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte